Le ministère des Droits sociaux et de la Consommation veut lutter contre la fraude dans les paris et la manipulation des compétitions sportives

ETje Ce mercredi, le ministère des Droits sociaux, de la Consommation et de l'Agenda 2030 a dirigé une Commission nationale chargée de lutter contre la manipulation des compétitions sportives et la fraude aux paris. (dite CONFAD), à travers la Direction Générale de la Régulation des Jeux, organisme rattaché à ce ministère. Son directeur général, Mikel Aranaa présidé la séance plénière de cette commission au cours de laquelle des représentants du Conseil supérieur des sports, de la Police nationale, de la Garde civile, de la Fédération royale espagnole de football, de la Fédération royale espagnole de tennis, de la Liga Nacional de Ftbol, ​​​​de l'Association des Footballeurs espagnols et opérateurs Codere, Sportium, Bet365 et Electraworks.

Lors de la réunion, l'état de SIGMA, un service d'information global sur le marché des paris auquel se joignent les principaux acteurs et opérateurs espagnols du monde du sport et du secteur des paris. Ce service fonctionne comme un outil de détection et d'analyse d'éventuelles anomalies dans le domaine des compétitions sportives ou d'éventuelles fraudeset ses résultats sont fondamentaux pour l'enquête sur les organes et forces de sécurité de l'État, comme ils l'ont témoigné lors de la réunion.

Un canal sécurisé pour poursuivre ces violations

Le site Internet de la CONFAD a également été présenté lors de la séance plénière de cette commission. Cette page propose un « portail de notification », lancé en tant que canal d'information sécurisé par lequel les citoyens peuvent fournir des informations au service SIGMA lorsqu'ils ont des soupçons sur des événements liés à la manipulation sportive ou liés à la fraude dans les paris sportifs. Ces contributions peuvent être faites de manière anonyme ou par saisie de données personnelles, garantissant qu'elles seront cryptées et protégées par mot de passe.

Ce « portail de notification » peut être utilisé par toute personne disposant d'informations faisant référence à une éventuelle violation. Par exemple, si vous avez été témoin de conversations de joueurs, d'arbitres ou d'entraîneurs concernant ces pratiques ou actes qui, par action ou omission, pourraient mettre en danger l'intégrité du sport. Le site Web permet aux utilisateurs de décrire des événements ou des situations suspectes dans une zone de texte, ainsi que de joindre des fichiers pouvant prouver leurs soupçons.. La CONFAD demande, en ce sens, que le plus d'informations possible soient fournies, y compris les dates exactes ou estimées. Ces alertes sont ensuite téléchargées dans le système SIGMA, où elles sont vérifiées afin de déterminer s'il est nécessaire ou non de les signaler aux forces et organismes de sécurité de l'État afin qu'une enquête plus approfondie puisse être menée.

A cet égard, le ministère des Droits sociaux et de la Consommation rappelle que, conformément à la loi 13/2011 sur la réglementation des jeux de hasarddirigeants d'entités sportives, athlètes, entraîneurs ou autres participants directs, ainsi que juges et arbitres, Ils ne peuvent pas placer de paris liés à leur activité sportive. De cette manière, la participation de ceux qui, en raison de leur activité, se trouvent dans une situation privilégiée par rapport au reste des participants aux paris est également évitée, en plus de pouvoir influencer le résultat. C'est pour cette raison que cette initiative a été réalisée à travers la CONFAD, dans le but de lutter contre la corruption sportive et de contribuer à garantir que le sport continue d'être une activité transparente dans laquelle règne une saine compétitivité.