Le tennis masculin espagnol remonte à 35 ans : la dernière fois, il n’y avait que cinq Espagnols dans le « top100 »

Le lundi 11 juin 2001 Un événement historique s’est produit pour le tennis masculin espagnol. Au total, 17 membres de l’« Armada » figurent dans le « top100 » mondial.. Ce chiffre a été répété plusieurs fois. Juan Carlos Ferrero, l’actuel entraîneur de Carlos Alcaraz, a été la première raquette nationale. Celui d’Onteniente occupait la quatrième place du classement et était suivi lex Corretja (9), Carlos Moy (22), Albert Portas (23), Beto Martín (34), lex Calatrava (47), Francisco Clavet (53), Albert Costa (57), Fernando Vicente (59), Galo Blanco (61), Sergi Bruguera (63), Juan Balcells (65), Tommy Robredo (66), Jacobo Díaz (75), David Sánchez (78), Flix Mantilla (87) et Germn Puentes (96).

Au 26 février 2024, le tennis espagnol ne compte que cinq représentants dans l’élite et seulement deux d’entre eux figurent dans le top cinquante : Carlos Alcaraz (2), Alejandro Davidovich (24), Roberto Carballs (66), Jaume Munar (70) et Roberto Bautista (98).

Ce dernier pourrait quitter le ‘top100’ cette semaine puisqu’il ne participera pas au Dubi Open 500 après avoir perdu au deuxième tour du tour de qualification contre le Tchèque Tomas Machac, 6-7(5), 6-2 et 6- 1. .

« Il est vrai que nous avons eu une séquence de plusieurs années avec de nombreux Espagnols dans les tableaux finaux des tournois du Grand Chelem et de nombreux joueurs du Top 100 et maintenant il y a moins de jeunes joueurs qui jouent au même niveau qu’il y a des années. « , a déclaré Bautista en janvier dernier en Australie.

En 2016, sans aller plus loin, il y avait dix Espagnols dans le « top60 ». Albert Ramos et Bernab Zapata Ils ont été les deux derniers à perdre des positions privilégiées après leur participation à l’Open de Rio.

Pour connaître la dernière fois où l’Armada n’avait que cinq raquettes parmi les cent meilleures du circuit professionnel, il y a ça remonte à août 1989. Puis ils furent Emilio Snchez Vicario (15 ans), Bruguera (27 ans), Jordi Arrese (39 ans), Javier Snchez Vicario (48 ans) et Toms Carbonell (88 ans).

Blessures et abandons

Ce faible nombre n’a pas été aidé par les blessures de longue durée de Rafael Nadal (652) et Pablo Carreo (1 030)les récents forfaits de Feliciano López et Pablo Andjar et la chute au classement du vétéran Fernando Verdasco (767).

La saison dernière, huit titres ont été remportés, sept dans la catégorie masculine et six d’entre eux à Alcaraz. Les deux autres ont été distribués par Roberto Carballs (Marrakech) et Sara Sorribes (Cleveland).

Pour David Ferrer, capitaine espagnol de Coupe Davis présent ces jours-ci au Brésil pour l’Open de Rio, « C’est vrai que l’Espagne a eu beaucoup de joueurs dans le top 10, dans le top 20 et maintenant il y a une petite transition« .