Rublev, disqualifié pour avoir insulté un juge de ligne

ETLe Russe Andrey Rublev, deuxième tête de série, a été disqualifié du tournoi de Dubaï « pour conduite antisportive » avec l'un des juges de ligne sur le terrain, lors du douzième match du troisième set qu'il a joué contre le Kazakh Aleksander Bublik.

Roublev, champion en 2022 et finaliste l'année dernièreil s'est tourné avec colère vers un juge de lignes, qui J'ai crié au visage. L'arbitre de chaise, l'Allemande Miriam Bley, a décidé de l'expulser du match et de déclarer son rival Bublik vainqueur, alors que le match était 6-7(4), 7-6(5) et 6-5 pour le Kazakh. .

Rublev, qui dans cette situation n'obtient ni points ni prix dans ce tournoi et qui quittera le top 5 du classement ATP, se préparait à servir pour égaliser le tour final à six matchs.

Le Russe, vainqueur cette année à Hong Kong et avec quinze titres et neuf finales à son palmarès, aurait insulté (« idiot ») et tenu un langage jugé obscène envers le juge de ligne après avoir perdu un point. Il a été disqualifié pour manque de respect de la ligne. Bublik disputera sa première finale de la saison contre le vainqueur du choc entre le Russe Daniil Medvedev et le Français Ugo Humbert.

Une sanction prise rapidement qui n'a pas laissé d'inégalités au sein du monde du tennis. L'un des premiers à réagir fut le joueur de tennis espagnol Alejandro Davidovich, éliminé précisément par le Russe en huitièmes de finale à Dubaï. Pour le numéro 24 du classement ATP, la décision a été : « Il est très injuste qu'ils disqualifient Rublev sans s'assurer au préalable que ce que le juge de ligne a compris est correct. ». Cette règle devrait être revue et modifiée. Honteux. Nous avons besoin du VAR dans le tennis« , comme il l'a commenté sur son compte de réseau social X.

Dans le message lui-même, il laisse une demande claire, à savoir « nous avons besoin du VAR dans le tennis ».