Alcaraz : « Être numéro deux ou trois ne change pas grand-chose »

Carlos Alcaraz Il débute sa saison sur terre battue à Monte-Carlo dans un tournoi Masters 1.000 dans lequel jusqu'à présent il n'a jamais excellé et qu'il affronte depuis la troisième place du classement mondial après avoir été dépassé par l'Italien Jannik Sinner, vainqueur à Miami.

« Être numéro un ou deux, c'est fantastique, mais être deuxième ou troisième ne change pas grand-chose. Je dois travailler pour revenir à un ou deux, mais Je ne joue pas avec plus ou moins de pression étant à deux ou trois. C'est le même sentiment », a déclaré le tennisman murcien en conférence de presse.

Alcaraz affronte sa deuxième participation à Monte Carlo, un tournoi où il n'a pas encore gagné de match. Il n'a joué que l'édition 2022 et a chuté dès le deuxième tour, exempté du premier, face à l'Américain Sebastián Korda.

« C'est un beau tournoi. Je l'ai vu plusieurs fois. Je n'ai joué qu'une seule fois et ce n'était pas très bon mais j'ai vraiment hâte qu'il commence et de voir comment ça se passe. J'espère aller loin mais c'est « C'est un tournoi très difficile », a déclaré Alcaraz, dont le passage du dur à la terre battue a été particulièrement visible.

J'espère aller loin mais c'est un tournoi très dur

Carlos Alcaraz

« Je me suis reposé après Miami et j'ai déjà commencé à m'entraîner à terre. Je suis un joueur qui s'adapte très bien à la surface, il ne me faut pas longtemps pour jouer à mon meilleur sur une surface. L'entraînement au sol a été très bon », a-t-il ajouté.

L'absence de Nadal à Monte-Carlo

Alcaraz regrette la perte de son compatriote Raphael Nadal. « Nous n'avons pas partagé beaucoup d'événements et je veux le voir ici, jouer. Qu'il soit là ou pas ne change pas grand-chose pour moi. Je n'ai pas l'habitude de jouer avec lui. Mais En tant que fan de tennis, c'est dommage qu'il ne joue pas à Monte-Carlo« , a déclaré Alcaraz, qui a insisté sur son désir de partager les Jeux Olympiques avec le vainqueur de vingt-deux Grands Chelems.

« C'est un rêve et j'espère pouvoir jouer en double avec lui. Il reste quatre mois et tout peut arriver », a déclaré Carlos Alcaraz, qui a salué la belle saison de Jannik Sinner. L'Espagnol est le seul jusqu'à présent à avoir réussi à battre l'Italien.

C'est un rêve et j'espère pouvoir jouer en double avec lui

Carlos Alcaraz

« C'est un joueur incroyable sur toutes les surfaces. Il adapte très bien son tennis et chaque fois que nous nous affrontons, nous jouons un grand match. Je ne sais pas si la terre battue me profite ou non. J'ai hâte de jouer contre lui », a-t-il conclu.