Le rêve d'Alcaraz pour Paris 2024 : « Quelle meilleure façon de débuter que de le faire en double avec Rafa Nadal »

cArlos Alcaraz, qui a reçu jeudi le Prix Roi Felipe du meilleur athlète espagnol de l'année 2022, a assuré qu'il commençait la saison sur terre « avec beaucoup d'envie et d'enthousiasme », car les tournois d'Indian Wells, qu'il a remportés, et en Miami a laissé des sentiments très positifs « à la fois sur le plan de la tension et sur le plan émotionnel ».

Le prochain Roland Garros est un objectif clair pour Alcaraz, qui considère qu'il serait « incroyable de le gagner, même une fois », même s'il rêve toujours « en grand » et que les figures de Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic sont « un objectif ». « , bien que « très, très loin ».

Concernant la rivalité dans les semaines à venir avec Djokovic et l'Italien Jannik Sinner pour le numéro un mondial, le vainqueur a indiqué que les deux « jouent très bien sur n'importe quelle surface » et qu'il ne se sent pas « du tout favori » contre eux.

« Peut-être que Djokovic est un peu moins en forme, mais au final, nous parlons de Novak, qui à tout moment peut se donner à 100% et nous savons tous comment il est », a-t-il déclaré.

« Nous connaissons tous la rivalité qu'ont eu Roger, Novak et Rafa, et que grâce au fait que certains ont remporté certains tournois, les autres se sont améliorés. J'espère pouvoir avoir cette belle rivalité avec Jannik, que j'améliore en fonction sur lui et qu'il me fait pression pour que je me donne à 100% », a déclaré Alcaraz après avoir reçu son prix au Palais du Pardo.

Alcaraz a assuré qu'il ne savait rien de la participation de Rafael Nadal aux prochains tournois.

« Je ne sais rien de son état, de son état, mais en tant que suiveur du tennis espagnol, je crains évidemment qu'il ne puisse pas participer à ces tournois, sachant aussi à quel point c'est spécial et important pour lui. , » il a dit.

« J'espère qu'il pourra revenir bientôt et que, s'il manque Monte-Carlo, il pourra au moins participer à ceux d'Espagne (Barcelone et Madrid). Ainsi, nous, les Espagnols, pourrons aussi profiter de son tennis », a-t-il souligné.

En tout cas, Alcaraz a souligné que ce serait « un rêve » de former une paire de double avec Nadal aux Jeux Olympiques de Paris.

« Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, Rafa a toujours été mon idole. Jouer aux Jeux Olympiques pour moi est aussi un rêve, c'est quelque chose de super excitant, je veux vraiment le faire, et quelle meilleure façon de faire mes débuts aux Jeux que de faites-le en double avec Rafa. Voyons comment lui et moi y arriverons. Il reste encore quatre mois. Tout peut arriver, mais j'espère que cela pourra arriver », a-t-il exprimé.

Après avoir indiqué que « l'une des légendes du tennis » lui avait dit que, dans le tennis, la défense gagne les titres et l'attaque gagne les fans, Alcaraz a reconnu que « être 'ennuyeux' est ce qui fait aussi grandir », mais a ajouté : « Mon style est ce que c'est et j'y suis fidèle. Pour l'instant, nous apprécions cette façon.

Le joueur de El Palmar a commenté qu'il avait parlé avec le roi de la possibilité qu'il assiste à l'un des prochains matchs du joueur, car lors du dernier Wimbledon, un tournoi remporté par le Murcien, la présence du monarque « a porté chance ».