Les États-Unis découvrent un « terrien » nommé Tommy Paul à Rome

ETDans le Masters 1000 de Rome le plus ouvert de mémoire, tout le monde est invité à se battre pour le titre. Sans Novak Djokovic, Rafael Nadal, Carlos Alcaraz ou Jannik Sinner, c'était Tommy Paul celui qui s'est inscrit à la fête.

Ce jeudi, l'Américain a mis fin à la résistance d'Hubert Hurkacz, bourreau de Nadal au deuxième tour, sur le score de 7-5, 3-6 et 6-3. Il s'agit de la douzième demi-finale de sa carrière et la deuxième dans une épreuve sur terre battue après Parme, en 2021. Le match a été marqué par 13 breaks de service : sept pour le gagnant et six pour la victime.

Paul se convertit à peine Il est le cinquième joueur de tennis de son pays à atteindre le top quatre sur les courts du Foro Itlico.. Avant lui, ils y sont parvenus Andre Agassi (2002 et 2005), Andy Roddick (2002 et 2008), John Isner (2017) et Reilly Opelka (2021).

Tommy, qui venait de dépasser Daniil Medvedev, parvient pour la première fois à battre deux joueurs du top 10 dans un même tournoi. Dans l'avant-dernier tour attend le vainqueur du match entre Stefanos Tsitsipas et Nicols Jarry.

Il convient de rappeler qu'hier la première demi-finale s'est définie en haut du tableau pour franchir le surprenant Alexandre Tabilo et Alexandre Zverev.