Marcel Granollers : « Je pense que c'est ma dernière saison complète sur le circuit »

Marcel Granollers, sixième du classement du double à 38 ans, compte 25 titres au milieu du terrain, dont huit aux côtés de l'Argentin Horacio Zeballos. Le couple hispano-argentin, demi-finaliste la semaine dernière au Masters 1000 de Monte Carlo, dispute cette semaine l'Open Banc Sabadell de Barcelone, un tournoi qui échappe à Marcel, comme le titre dans l'un des quatre « Grand Chelem ».

Granollers a l'impression de porter les derniers coups avec une raquette à la main. Beaucoup de compagnons de sa génération tels que David Ferrer, Feliciano et Marc López, Pablo Andújar et Tommy Robredo sont déjà partis et Rafael Nadal et Fernando Verdasco sont sur le point de partir.

« Au fil des années on se pose la question de savoir combien de temps. J'y réfléchis depuis un moment et je pense que cette saison sera ma dernière saison complète sur le circuit. À partir de maintenant, je veux faire de mon mieux dans chaque tournoi auquel je participe.« , reflète dans MARCA.

But

Marcel ne regarde pas à long terme. « Ces dernières saisons, j'ai tout envisagé tournoi par tournoi, à court terme. Le premier objectif de chaque année est de se qualifier pour le Masters de Turin, ce qui signifie avoir réalisé une année bonne et régulière. » De l’option de gagner un gros qui manque à son palmarès. Il est clair « que j'aurais aimé gagner ou gagner. J'ai tout le reste. Ce n'est pas quelque chose qui m'obsède. J'essaie de faire mon travail du mieux que je peux chaque jour. Si je n'y parviens pas, J'aurai quand même fait un beau parcours au niveau « simple et double ».

500 victoires sur le circuit double

Le tennisman catalan a atteint les 500 victoires sur le terrain en mars dernier à l'Open de Miami après avoir battu Marcelo Arévalo et Mate Pavic 7-5 6-3 : « Je n'avais jamais pensé à atteindre ce chiffre car le double n'a jamais été une priorité. J'avais mon individuel carrière et j'ai obtenu de bons résultats plus tard en double, ce qui m'a permis de prolonger ma carrière alors que les résultats en simple n'étaient plus bons.

Granollers savait qu'il était proche de ce nombre magique de victoires car des membres de l'ATP l'ont appelé pour préparer une interview pour le jour où il atteindrait ce nombre : « Je m'étais un peu sous-estimé car à Indian Wells nous avons gagné un match par W.0. et ça ne compte pas« .

Le Godó

En tant que joueur local, Marcel a vécu dès son plus jeune âge comment ses parents l'emmenaient dans les installations du RCT Barcelone pour voir les meilleurs joueurs. « Oui, c'est spécial. J'avais l'illusion de pouvoir y jouer et j'ai eu la chance d'y jouer pendant de nombreuses années. »

Le joueur de tennis fait partie des projets du capitaine David Ferrer pour les Jeux Olympiques de Paris. « J'étais à Londres et nous avons joué à Wimbledon et cette fois ce sera à Roland Garros. Ce sera quelque chose de différent. »

Les nouvelles règles du Mutua Madrid Open

Granollers est favorable aux nouvelles initiatives qui seront testées lors de la prochaine édition du Mutua Madrid Open : pas de repos dans le premier set, 15 secondes pour servir après des points de trois coups ou moins, 13 paires de simples…  » En double, des changements sont nécessaires pour attirer plus de monde et susciter plus d'intérêt de la part de tout le monde. Je comprends que la majorité des fans s'identifient aux joueurs en simple.