Monfils prend avec humour la supériorité d'Alcaraz : « C'est partout, c'est fou »

Carlos Alcaraz continue de paraître intraitable à Miami après avoir battu Robert Boules de voiture déjà fille Monfils et il est déjà en huitièmes de finale. Dans ce dernier match, le Français, fidèle à son style et à son humour, a laissé un détail pendant le match qui démontre le grand niveau dont fait preuve le Murcien dans le deuxième Masters 1000 de la saison. « Je dois aller grand, je ne peux pas le dépasser. C'est fou », Monfils a commenté avec son entraîneur.

Celui d'El Palmar offre sa meilleure version aux États-Unis, montrant également à Miami le grand tennis qu'il a donné à Indian Wells. Imbattable sur piste, le murcien Il n'a pas concédé un seul set jusqu'à présent dans le tournoi, avec quelques drop shots impossibles et allant d'un côté à l'autre du terrain.

C'est précisément cette capacité à être partout qui a conduit au désespoir de fille Monfils. Une supériorité que le Français a préféré prendre avec humour, démontrant une nouvelle fois le charisme qui le caractérise. Après le premier break d'Alcaraz dès le début du deuxième set, Monfils ne put s'empêcher de s'adresser à son équipe et, avec un sourire ironique : « Je dois y aller gros, je ne peux pas le dépasser. C'est fou ».

Conscient de la situation du match, son entraîneur Mikael Tillström n'a eu d'autre réaction que de dire : « Il y en a partout ».