Mutua Madrid Open : Carlos Alcaraz abandonne la couronne en quarts de finale du Mutua Madrid Open avec Rublev et met en danger le podium ATP

cArlos Alcaraz, arrivé à Madrid avec des doutes quant à sa capacité à jouer, quitte le Masters 1000 de la capitale espagnole sans pouvoir défendre sa couronne de champion. Et tout ça après la défaite de ce mercredi en quarts de finale contre Andrey Rublev, 4-6, 6-3 et 6-2, en 1 heure et 59 minutes.

Alcaraz est sorti jouer avec les conséquences de la bataille d'hier avec Jan-Lennard Struff, qui a duré 2 heures et 52 minutes. Il s'était réveillé avec des plaies sur tout le corps, y compris à l'avant-bras. La dernière fois qu'il avait passé autant de temps sur le terrain, il avait perdu en quarts de finale de l'Open d'Australie contre Alexander Zverev..

Ce qui se passe, c'est que Carlitos est beaucoup de Carlitos sur les terres espagnoles. Il n'avait plus perdu à domicile depuis sa chute face à Rafael Nadal au deuxième tour du TMS Madrid, en 2021, le jour de sa majorité. La séquence de 14 victoires à la Caja Mgica, un record partagé avec Nadal, appartient désormais à l'histoire.

L'élève de Juan Carlos Ferrero ne pourra pas revalider le titre et soustraira 800 points lundi 6 mai prochain. Cela signifie que Daniil Medvedev le déplacera du podium ATP s'il bat Jiri Lehecka demain. Ce sera Medvedev qui devra conserver le sceptre du Forum romain à partir de la semaine prochaine.

« Bon Charlie« , se dit-il après avoir remporté le deuxième jeu du match. Il avait dû sauver une balle cassante.

Le duel s'est joué à l'intérieur en raison de la menace de pluie. Alcaraz a commencé à gagner du terrain sur son adversaire jusqu'à ce qu'il casse son service au cinquième tour. Cela valait la peine d'ajouter la pochette initiale.

Dans la suite, Rublev a commencé à frapper plus fort et plus profondément. Il n’allait pas abandonner et à aucun moment il n’a perdu son sang-froid ni jeté sa raquette. En un clin d'oeil, ils ont dominé 3-0. Il continue de mener 4-1. Carlitos a su se remettre sur les rails avec 4-2 et 15-40. Je n'ai pas profité de la situation. Andrey a signé les planches et son langage corporel était meilleur. C'est pourquoi un autre break a été marqué au début du troisième set.

Le Murcien a dû ramer et s'est mis au travail, mais il lui manquait les munitions que lui donne habituellement son agressivité avec la droite.. Il a enchaîné 19 gagnants, soit 11 de moins que son bourreau. Il aurait pu en égaliser un, mais il ne le pouvait pas. Le jeu lui échappait à cause des détails.

Le Moscovite repart définitivement au tableau d'affichage avec un confortable 4-1 avec deux breaks en sa faveur. Il y avait trop de place pour un retour, même si les fans ne se lassaient pas de crier : « Oui, nous pouvons, oui, nous pouvons ». Alcaraz, toujours avec la peur de frapperregarde déjà du côté de Rome (troisième tour en 2023), dernière étape sur la route de Roland-Garros.

Voici à quoi ressemble le podium de l'ATP aujourd'hui

1. Novak Djokovic 9 990

2. Jannik Pécheur 8 860

3. Carlos Alcaraz 7 345

4. Daniel Medvedev 7 195