Mutua Madrid Open : Nadal : « C'est ma dernière fois à Madrid, si c'était Paris aujourd'hui, je ne sauterais pas pour jouer »

R.afael Nadal, qui a remporté cinq fois le Mutua Madrid Open, a assuré ce mercredi avant ses débuts devant le très jeune Américain Darwin Blanch, que « je ne suis pas prêt à jouer à 100 pour cent, mais il est important de jouer pour la dernière fois à Madrid ».

Dans ce sens, Rafa a apprécié ses débuts dans la capitale et a parlé de ce que signifie jouer dans ce tournoi. « Pour moi, jouer à Madrid est toujours très agréable. J'ai hâte de jouer à nouveau ici. La semaine a été, à certains égards, bonne et, à d'autres, moins bonne. Je ne suis pas prêt à jouer à 100 pour cent, mais je suis prêt à sortir et jouer demain. Et c'est important, jouer pour la dernière fois ici à Madrid signifie beaucoup. Parce que oui, je pense que ce sera la dernière fois que je jouerai à Madrid. »

Concernant son premier rival, le très jeune Américain Darwin Blanch, âgé d'à peine 16 ans, Nadal a assuré que « je ne l'ai pas vu jouer. C'est une très grande différence d'âge. Je veux sortir et faire ce que j'ai à faire, la première chose est de profiter de ces derniers instants ici. « Nous verrons comment je vais, c'est une inconnue, mais j'espère être suffisamment compétitif. »

Après avoir joué au Godó pour la dernière fois et concernant d'éventuels hommages, le tennisman espagnol a souligné que « parfois dans la vie, les choses ne sont pas noires et blanches. Parfois les gens, et c'est normal, espèrent que tout sera résolu et qu'ils passeront à autre chose. J'ai toujours été positif, mais il arrive un moment où c'est le quoi de neuf . Je suis une personne assez calme et chaque endroit décidera quoi faire. Pour moi tout va bien, je n'aspire à rien d'autre que sortir, profiter, m'amuser et avoir le sentiment de jouer dans un endroit où j'ai reçu une affection inégalée. S’ils veulent bien faire quelque chose et sinon, rien. « Tu n'as rien à me prouver. »

Je ne vais pas jouer à Paris comme je le fais aujourd'hui. C'est la réalité. J'irai jouer là-bas si je me sens capable de bien jouer.

Rafael Nadal

Concernant son premier match sur le sol madrilène, Nadal a admis qu' »il est difficile de dire ce qui est idéal dans un match comme celui de demain. L’idéal est de jouer et de ne pas avoir beaucoup de limitations. Mais c'est difficile. Les sensations de la semaine n'ont pas été parfaites. Peut-être que je n'irais pas jouer demain, mais c'est Madrid et cela m'amène à sortir et à jouer pour des raisons personnelles. Cela ne veut pas dire que je renoncerai à quoi que ce soit dans les semaines à venir. Mais il ne s’agit pas toujours d’un processus ascendant.

Nadal : « Je ne vais pas jouer contre Ronald Garros comme je le fais aujourd'hui »

Ainsi, Rafa a continué en expliquant que « je ne sais pas ce qui va se passer dans les trois prochaines semaines. Je vais me battre et tout faire pour essayer de jouer Paris. Si vous le pouvez, vous le pouvez. Et sinon, non. Je ne vais pas jouer à Paris comme je le fais aujourd'hui. C'est la réalité. J'irai jouer là-bas si je me sens capable de bien jouer. Le monde ne s'arrête pas à Roland Garros, même si cela reste le tournoi le plus important de ma carrière. Il existe des Jeux, sous différents formats, et je ne ferai pas plus que ce que je peux ou ce que j’ai envie de faire.

Nadal a expliqué que « ce qui m'a rendu heureux toute ma vie, plus que gagner, c'est de faire de mon mieux. Gagner et perdre font partie de notre vie quotidienne. Dans ma carrière, j'ai rarement le sentiment de rentrer chez moi sans avoir tout fait ». possible de faire en sorte que les choses se passent bien. Maintenant, le problème est que je ne peux pas. Mais je dois essayer, voir s'il y a un moyen d'avancer.

Concernant l'inconfort, Rafa a expliqué que « en touchant le ballon, je ne joue pas mal, mais j'ai des limitations physiques. Le corps ne ressent plus la même sensation en jouant qu'avant. Cela ne me permet pas de concourir comme je le voudrais, mais c'est ce que c'est. « Je ne peux rien dire d'autre parce que je mentirais. »

Nadal a eu un rendez-vous dans les locaux de Caja Mágica avec Alberto Nuñez Feijóoactuel président du Parti Populaire.