Mutua Madrid Open : Rublev est le digne héritier de Safin à Madrid 20 ans après

Andrey Rublev avait six ans lorsque Marat Safin a remporté le Masters 1000 de Madrid en 2004.. Le tournoi s'est joué en Casa de Campo Rockdromo sur terrain dur couvert et la date était le mois d'octobre.

Rublev, qui avait Safin comme idole depuis son enfance, a suivi ses traces dans la capitale espagnole. Andrey a remporté le Mutua Madrid Open ce dimanche, sur terre battue et au mois de maiaprès avoir mis fin à la résistance de Félix Auger-Aliassime, 6-4, 5-7 et 7-5, en 2 heures et 48 minutes. Félix s'est retrouvé avec une double faute.

Le Canadien, qui avait disputé trois tours en raison d'une blessure de ses rivaux, dont les deux derniers, j'ai remarqué le manque de rythme compétitif au moment clé contre un rival supérieur sur terre battue. Pas en vain, Le Moscovite avait remporté cinq de ses 15 titres sur cette surface, contre aucun pour Aliassime.. Parmi eux se trouvait un TMS comme celui de Monte-Carlo, dans son édition 2023.

Couverture pour Félix

Les conditions préférées de l'Américain sont l'intérieur – la finale s'est jouée avec le toit à cause de la pluie – mais la terre battue n'est pas son terrain préféré. Rublev a pu rejoindre la longue liste des abandons à Madrid. Il est arrivé au tournoi malade et c'est au fil des jours et des médicaments qu'il s'est senti mieux.. De nombreux doutes étaient présents dans sa raquette après un enchaînement de quatre défaites : Jiri Lehecka (Indian Wells), Tomas Machac (Miami), Alexei Popyrin (Monte Carlo) et Brandon Nakashima (Dieu).

Aliassime a marqué la première manche parce qu'il a été immense au service, avec une première moyenne de plus de 205 kilomètres par heure. Il avait 4-1 et 40-0. Ensuite, Rublev a commencé à jouer la finale, manquant jusqu'à ce moment-là. Il avait même un ballon 5-5. Il n'a pas pu en profiter car de l'autre côté du réseau on lui a envoyé un missile à 209 km/h.

Le Russe aurait pu revenir plus vite dans la partie s'il avait profité d'une balle de break avec 3-2 dans la suite. Aux portes de la mort subite, Le Canadien s'affaiblit au service et son adversaire signe le match nul. L'égalité n'est pas sans rappeler ce qui s'était passé la veille entre Iga Swiatek et Aryna Sabalenka.

Les crampes d'Aliassime

N'importe qui pouvait gagner, mais Félix semblait plus fatigué. Il a dû demander la présence du kiné dans chacun des échanges afin qu'ils reçoivent un massage des jambes suite aux crampes.

A 26 ans, le Russe s'est imposé dans le top 10 mondial. Il atterrit à la Caja Mgica à la huitième place et le laisse parmi les six meilleurs joueurs de tennis de la planète.battant Casper Ruud et Stefanos Tsitsipas, qui venaient de disputer les finales à Monte-Carlo et Barcelone.