Roland Garros 2024 : Rafa Nadal et ses raisons de jouer à Roland Garros : « S'il y a 0,01% de chance, je veux l'explorer »

Rafael Nadal voit le verre à moitié plein dans sa décision de jouer à Roland Garros (26 mai au 9 juin). Dans sa dernière interview accordée à la chaîne France TVSports, l'Espagnol donne les raisons pour lesquelles il souhaite figurer dans le tirage au sort du « Grand Chelem » sur terre jeudi 23 mai prochain.

« Je vais jouer le tournoi en pensant que je peux être à mon maximum, à 100 %. Et si 100 % ne suffit même pas pour gagner une partie, acceptez-le. Mais je ne veux pas entrer dans le tribunal en sachant que je n'ai aucune option. S’il y a 0,01% de chance, je veux l’explorer et je veux l’essayer. Mais s'il y a un 0,0, non. Je préfère garder tous les bons souvenirs« , a déclaré le 14 fois champion de la Coupe des Mousquetaires dans des déclarations faites avant sa participation à Rome.

C'est pourquoi il commente que « Je ne veux pas ressentir à Roland-Garros ce que j'ai ressenti à Madrid ou à Barcelone« . Au Foro Itlico, il a remporté un match en trois sets contre le 'qual' Zizou Bergs, le 108e mondial et a ajouté quatre matchs contre Hubert Hurkacz.

Nadal était absent de la dernière édition de Roland-Garros en raison de sa blessure au psoas-iliaque lors de l'Open d'Australie 2023, qui l'a laissé vide pour le reste de la saison.

Je pensais que ce serait ma dernière année, mais je ne sais pas ce qui peut arriver

Ses records à Roland-Garros peuvent convaincre n'importe qui de réessayer. Sur ses 115 matchs, il en a remporté 112, ce qui donne un pourcentage d'efficacité de 97 pour cent.

Première fois sans être tête de série

Cette fois, contrairement aux 18 précédents depuis ses débuts en 2005ne commençant pas comme l'une des 32 graines. Cela signifie que dès le premier tour, vous pouvez rencontrer n'importe lequel des « top10 »dont Novak Djokovic, Carlos Alcaraz ou encore Jannik Sinner.

Rome offre un hommage massif et improvisé à Nadal : ça fait dresser les cheveux sur la tête !

Le Pas de retrait

Le vainqueur de 22 tournois majeurs n'a toujours pas confirmé qu'il raccrocherait sa raquette cette saison. En fait, ses dernières déclarations vont dans le sens inverse. A Rome, il a affirmé ne pas savoir si c'était sa dernière participation, à Barcelone il n'a pas dit que c'était sa dernière présence et à France TVSports il donne plus d'indices : « Je pensais que 2024 allait être ma dernière année, mais je Je n'ai pas dit à 100% que ce serait ma dernière année, je ne sais pas ce qui peut arriver. »