ATP Buenos Aires : Camilo Ugo Carabelli, de ramasseur de balle à premier rival d’Alcaraz à l’Open d’Argentine

Carlos Alcaraz Vous savez déjà que ce jeudi, à partir de 22h30 en Espagne, soit quatre heures de moins en Argentine, fera ses débuts au deuxième tour de l’ATP à Buenos Aires avec Camilo Ugo Carabelli. Il n’y a pas de précédent entre les deux.

Le tennisman local, 134ème au classement à 24 ans, a gagné ce mardi le droit d’affronter le premier favori du tirage au sort grâce à sa victoire contre Juan Pablo Varillas, 7-6(5) et 6-4. Ce n’est que la troisième victoire de Carabelli en tant que professionnel, cela vient de la phase précédente où il a éliminé Jaume Munar et Hugo Dellien.

Loin est le stade où même Il devient ramasseur de balle pour la compétition et se faufile dans la zone réservée aux VIP. Son deuxième triomphe à l’ATP a également eu lieu l’année dernière à l’Open 250 de la capitale argentine en battant le Colombien Galn. Le premier était contre Aslan Karatsev, à Roland Garros 2022.

Camilo habite à trois pâtés de maisons du Buenos Aires Lawn Tennis Club, lieu de l’événement, et a avoué lors de la dernière édition qu’il s’était rendu au tournoi à vélo. S’il y a quelqu’un qui connaît les indices du jeu, c’est bien lui.

« Jouer contre Alcaraz jeudi est une récompense pour mon travail. Je joue bien et je viens de remporter un challenger. Mon entraîneur Carlos Berlocq me guide », a déclaré l’Argentin en conclusion. Il fait référence à celui organisé à Piracicaba. « Je pense que je suis le seul à avoir été ramasseur de balle et à faire désormais partie du tableau principal. Martín (le réalisateur) a dû me faire sortir de la salle des joueurs parce qu’il me faisait jouer Play« .

Sa famille accueille de futurs espoirs de racket qui ne sont pas originaires de Buenos Aires : « Ma mère a eu cette idée et elle fait ça depuis 10 ans. » Lors de la dernière édition de l’Open d’Australie, où il a perdu au dernier tour de qualification, il a joué avec Daniil Medvedev, Frances Tiafoe et Jannik Sinner, futur champion : « J’ai été surpris par la force avec laquelle Sinner frappait la balle et par son humilité. … parce qu’il me demandait des choses et me parlait beaucoup.

Quand j’étais petit, j’étais ramasseur de balle et mon objectif était de me faufiler dans le VIP tous les jours

Camilo Ugo Carabelli

Au revoir à Carballs

Le tennis espagnol a perdu un de ses trois représentants dès la première journée avec la défaite de Roberto Carballs aux mains de Tomas Etcheverry, sixième tête de série, 6-4 et 6-1.