La Russie accuse ses joueurs de tennis d'être des « agents étrangers » pour avoir continué à concourir et vouloir aller aux Jeux Olympiques.

ETje Comité olympique russe semble avoir lancé une offensive contre son joueurs de tennisle groupe d'athlètes qui concourent le plus fréquemment et avec succès internationalement malgré la les sanctions du sport contre son passage par leagression armée en Ukraine. C'est pour cette même raison que le président du Comité, Stanislav Pozdniakovles a décrits comme 'agents étrangerss'. Il a déclaré qu'ils vivent la plupart de leur temps dehors de la Russie, ils jouent pour eux-mêmes et condamner ce qu'elle continue d'appeler « l'opération militaire spéciale » de l'Ukraine. « De mon point de vue, il est plus correct de les appeler une équipe d'agents étrangers pour laquelle il n'y aura aucune difficulté à résoudreprésentez-vous aux Jeux Olympiques« Pozdniakov a déclaré.

Le président chevronné de la Fédération russe de tennis (FTR), Chamil, a pris la défense des joueurs de tennis. Tarpschevqui a rappelé qu ' »ils accomplissent le travail auquel ils ont consacré toute leur vie et ils n'ont jamais trahi le pèreOui. » Rappelons qu'aucun joueur de tennis n'a renoncé citoyen Russe, « comme cela arrive dans d'autres sports » – il y a eu des changements de nationalité comme celui d'Elena Rybakina et d'autres, mais avec antériorité à l'invasion – et que lorsqu'ils jouent et gagnent, « ils représentent le pays ». « Tout le monde sait que ceux qui gagnent sont les Russes, même s'ils concourent sans drapeau. ». Ceci souligne en effet cosmétique de l'exigence de l'ATP et de la WTA selon laquelle les joueurs de tennis jouent de manière « neutre ».

Tarpischev a également souligné que les conditions imposées pour le tennis olympique à Paris 2024 Ce sont les mêmes qu'à Tokyo 2020, où les Russes ont remporté l'or et l'argent en double mixte et l'argent en simple messieurs. « Les conditions ne se sont ni améliorées ni détériorées. Et avec nos victoires nous contribuons à la gloire de la nation« , Soit le.

Tarpschev a également félicité l'ATP et la WTA pour avoir défendu le principe selon lequel la politique est en dehors du sport et a souligné que aucun joueur de tennis n'a refusé d'affronter un représentant russemême s’il y a parfois eu des tensions.

Les principaux joueurs de tennis russes et Biélorusses -pays allié de la Russie lors de l'invasion de l'Ukraine- Ils n’ont pas exprimé leur soutien explicite à l’invasion. La grande majorité reste silencieuse, même si les appels à la paix qui ne sont pas du goût du gouvernement de Vladimir Poutine ne sont pas rares non plus.